Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris

Livres

Terre Vivante Livres - librairie - Livres

Editions Terre Vivante - Auteur - Jeremy Light

Jeremy Light

 

Jérémy Light a grandi dans une forêt près de la mer et a commencé à jardiner dès le plus jeune âge. Diplômé en biologie, après trois années de recherches en Antarctique, il a voulu travailler en protection de l'environnement. Il a aidé au démarrage et à la coordination de démonstrations biologiques au 'Centre for Alternative Technology' au Pays de Galles pendant 17 ans avant de déménager en France pour travailler au Centre Terre Vivante. Une grande partie de son travail a porté sur le compostage et la purification de l'eau. Depuis sa retraite il travaille sur la fabrication de cuiseurs solaires à partir de matériaux recyclés.


 

Comment en êtes-vous venu à vous intéresser à l'écologie en général et aux thématiques que vous traitez en particulier ?

J'ai grandi au sein d'une famille soucieuse de la frugalité, dans une maison de campagne près de la mer, et j'ai vécu au contact de la nature, et c'est ma mère, femme enthousiaste et pleine de ressources, qui m'a appris le jardinage.
Mais c'est au cours d'un séjour de trois ans pour un projet de recherche en Antarctique au début des années 70 que j'ai été sensibilisé à l'environnement et aux problèmes écologiques qui se manifestaient.
Depuis lors j'ai travaillé comme biologiste dans des centres écologiques, dont Terre Vivante à ses débuts. Ceci m'a fait partager le message écologique avec les visiteurs par différents moyens de communication: la création de jardins témoins, des stages, et la rédaction d'articles. J'ai développé une passion pour le jardinage, le compostage, la phyto-épuration, et, depuis ma retraite, pour les cuiseurs solaires.

 

Pour chacun des livres écrits à Terre vivante, quelle a été votre motivation pour le sujet ?
Quelles ont été les expériences qui vous ont permis de nourrir les thèmes abordés ?

Après ma retraite, j'ai voulu m'intéresser à une autre activité écologique. Les  cuiseurs solaires semblaient pertinents par rapport au problèmes croissants du changement climatique. En montrant qu'il est possible d'en fabriquer chez soi avec des matériaux de récupération, j'ai réalisé un rêve d'enfance tout en répondant au souci d'un large public qui souhaite agir contre le changement climatique.
J'ai donc demandé à un ami de m'aider à fabriquer un caisson de cuisson solaire. Le modèle a bien fonctionné et nous avons organisé un stage près de chez nous, en utilisant, dans la mesure du possible, des matériaux recyclables. Six autres stages ont suivi, dont un dans un lycée grenoblois. L'association Alpes-Himalaya a proposé aux élèves du lycée de faire don de leurs cuiseurs à un village du Zanskar, à 42OO mètres d'altitude. C'était l'occasion de concevoir un modèle que les villageois pouvaient faire eux-mêmes en vannerie de saules qui poussent chez eux.
Un an plus tard, Terre Vivante m'a demandé d'écrire un livre sur les cuiseurs solaires avec Rémy Bacher.

 

Etre édité par Terre vivante, cela a peut-être pour vous un sens particulier. Si oui, pouvez-vous nous en parler ?

Ayant travaillé au Centre Terre Vivante pendant plusieurs années, je savais que le centre avait le plus de connaissances et d'expérience en édition écologique en France. J'étais donc ravi d'être invité à participer à l'écriture d'un livre sur la fabrication de cuiseurs solaires.

 

Que ce soit dans les gestes quotidiens de votre vie professionnelle ou de votre vie personnelle, pouvez-vous nous donner quelques exemples de ce que vous faites en matière d'écologie qui pourrait intéresser nos lecteurs ?

J'ai travaillé 17 ans au 'Centre for Alternative Technologies', où un grand nombre des collaborateurs du centre appliquaient la philosophie de la maison qui consistait à mettre en pratique ce que l'on préconisait. Par conséquent, avec ma famille nous avons vécu dans une ancienne ferme, où nos sources d'énergie étaient le bois, les turbines à eau ou éoliennes, et où le gros de notre alimentation venait de notre potager.
En allant travailler à Terre Vivante, il allait de soi que de construire une maison en chanvre, en installant des panneaux solaires pour chauffer l'eau.(cf 'Maisons Ecologiques',ed. TV ), tout comme il était indispensable de créer un grand potager biologique. Cela fait maintenant trois ans que nous cuisons les légumes du jardin dans des caissons ou paraboles solaires. En outre, nous chauffons au bois depuis 4O ans.

 

Avez-vous des projets en cours à présenter à nos lecteurs ? Si oui, lesquels ?

Il y a un énorme potentiel dans les cuiseurs solaires / quel avenir pour les cuiseurs solaires?
Voilà le projet auquel je souhaite participer. Je vois mon cuiseur parabolique comme un énorme tournesol céleste argenté, un clin d'oeil qui s'adresse à tout le foisonnement de vie de mon jardin. Il y a de nouveaux modèles à tester, notamment en utilisant des paraboles plus grands. Il existe de nombreuses catégories de personnes qui pourraient profiter d'une gratuité des moyens de cuisson, que ce soit des réfugiés à Grenoble ou ailleurs, les pauvres toujours plus nombreux dans une Grèce surendettée, les montagnards berbères de l'Atlas ou de l'Himalaya.
Y'a-t-il des volontaires pour donner un coup de main?

Editions Terre Vivante - Jeremy Light

Prochainement
Livre Gourmandises insolites !

Gourmandises insolites !

60 recettes glanées au jardin mais pas que...

Sylvie Fouquet
Sylvie Hampikian

12,00 €


Découvrez les auteurs des Editions Terre Vivante
Editions Terre Vivante – Auteur – Jeremy Light Jeremy Light

Recherchez un auteur

Annonces

 

Déposez votre petite annonce

 

Espace publicité | Espace revendeurs | Faire un lien vers nous
© 2008 Terre vivante