Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris

Nos auteurs, formateurs, illustrateurs, ...

Terre Vivante Livres - Kiosque Magazine - Nos auteurs, formateurs, illustrateurs, ...

Hervé Chabert

Comment en êtes-vous venu(e) à vous intéresser à l’écologie en général et aux thématiques que vous traitez en particulier ?

Suite à une conférence de Pierre Rahbi j’ai pris conscience du non-sens des pratiques agricoles industrielles et j’ai acheté des parts lors de la création du Mâs de Beaulieu en Ardèche (centre de formation et de transmission de l’agroécologie). J’y ai ensuite fait de nombreux stages qui m’ont amené à créer mon potager agroécologique.

Parallèlement, je m’intéresse depuis des années aux médecines dites « douces » (formation en fasciathérapie dans les années 1990) et à toutes les approches qui permettent de garder une bonne santé en ayant un mode de vie le plus naturel possible.

L’usage des plantes aromatiques et médicinales dans la cuisine et en prévention des maladies fait ainsi pour moi le lien entre ces deux domaines : l’écologie et la santé.

Par ailleurs, le mode de vie moderne est de plus en plus déshumanisé et tourné vers l’individualisme, j’apprécie donc beaucoup toutes les initiatives solidaires qui veillent à créer des liens entre les personnes. Je suis donc bénévole dans de nombreuses associations liées à l’arboriculture, à la sauvegarde des semences, à la botanique, à l’herboristerie, au sport (Croqueurs de pommes, La graine et le potager, CNPMAI, Association des naturalistes de la vallée du Loing, Vieilles racines et jeunes pousses, Fsgt etc.).

J’aime aussi beaucoup acheter directement chez les producteurs (farines bio pour faire mon propre pain au levain, lombricompost pour le potager, miel, fromage etc.) en sympathisant avec eux. Le lien ainsi créé est pour moi essentiel : il ne s’agit pas uniquement d’un rapport commercial mais d’une relation fondée sur le respect mutuel et la gratitude pour la qualité des produits vendus.

 

Pour chacun des livres écrits à Terre vivante, quelle a été votre motivation pour le sujet ? Quelles ont été les expériences qui vous ont permis de nourrir les thèmes abordés ?

Mon balcon en permaculture :

« En écrivant ce livre, je souhaite tout d’abord donner tous les conseils que je n’ai moi-même pas reçu au moment de me lancer mais surtout partager ma passion du jardinage en accord avec la nature et avec la vie.

Un autre de mes souhaits est donc de montrer que le jardinage est avant tout une question de créativité, d’attention et de soin, pas seulement une affaire de technique ou de connaissances livresques. Avec l’amour des plantes et de la nature, ce qui paraissait impossible devient facile et procure une joie sans cesse renouvelée.

Par-dessus tout, je souhaite partager ma passion et montrer combien en considérant la nature uniquement d’un point de vue économique ou utilitaire, c’est d’abord nous-même qui sommes perdants : nous sacrifions trop souvent la beauté, la magie, le mystère, la communion et la joie pour quelques billets de banque qui de toutes façons ne nous suivrons certainement pas dans notre dernière demeure ! »


Être édité par Terre vivante, cela a peut-être pour vous un sens particulier?

Je suis abonné au magazine 4 saisons depuis des années et il est important pour moi de travailler avec une maison d’édition dont l’unique but ne soit pas le profit mais qui ait aussi un réel souci écologique, dans le respect de la terre et des hommes.


Que ce soit dans les gestes quotidiens de votre vie professionnelle ou de votre vie personnelle, pouvez-vous nous donner quelques exemples de ce que vous faites en matière d’écologie qui pourrait intéresser nos lecteurs ?

Je recycle entièrement mes déchets organiques grâce au compostage et au lombricompostage, je cultive un potager en bio et en permaculture sur mon balcon et un jardin familial de 90 m2 en cultivant en priorité des plantes ayant un intérêt écologique (pour la vie du sol, les insectes, les oiseaux, la biodiversité végétale etc.).


Avez-vous des projets en cours à présenter à nos lecteurs ?

L’homme a souvent détruit des écosystèmes pour assurer un profit à court-terme. J’ai le projet de montrer que l’on peut faire l’inverse : créer une forêt nourricière permacole durable sur un terrain ne possédant pas au départ de biodiversité particulière (pré servant au pâturage par exemple).

 

Editions Terre Vivante - Hervé Chabert

Liste les articles

TITRE

AUTEURS

CATEGORIE

PRIX

Couverture Mon balcon en permaculture ! - Terre vivante Mon balcon en permaculture !
Disponible et nouveauté
Hervé Chabert (Auteur)

Facile et bio

14,00 €

Liste des archives

Carnet de saison Janvier-Février


1,00 €
Espace publicité | Espace revendeurs | Faire un lien vers nous
© 2008 Terre vivante