Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris

Librairie

Terre Vivante Livres - librairie - Librairie

Editions Terre Vivante - Auteur - Christine Mayer-Mustin

Christine Mayer-Mustin

Comment en êtes-vous venu(e) à vous intéresser à l’écologie en général et aux thématiques que vous traitez en particulier ?

Je garde intacts de mes origines dans la vallée de Munster (Alsace), l’amour des espaces naturels, les souvenirs de l’odeur du foin, du goût du beurre et du fromage fermiers, de la gastronomie avec un rien de ma grand-mère cuisinière avec ses préceptes de non-gaspillage et aussi d’une mère qui enchanta mon enfance de ses pâtisseries...

Si une culture protestante et la pratique du scoutisme contribuèrent à me sensibiliser dès le plus jeune âge au respect de l’Autre et à l’environnement, l’entrée précoce dans le monde du travail pour financer mes études de droit forgea ma conscience citoyenne.

J’ai mené́ de front une vie de maman et une vie professionnelle, ainsi que mes engagements associatifs et politiques. Mon élection au Parlement Européen me permit d’être à l’origine du premier règlement européen sur la production biologique animale (1999). Je fus ensuite nommée à la présidence de la section bio de la CNLC*. Présidente de l'association Agir pour le Développement Durable, j’ai poursuivi ma carrière dans le conseil.

Je me revendique comme une épicurienne engagée pour le développement durable. Je cultive ma passion pour la cuisine à travers les voyages -souvent à pied- comme à ma propre table, en famille et entre amis, où je laisse libre cours à mon imagination, toujours dans l’optique de l’équilibre alimentaire, du plaisir de déguster, d’être ensemble ou de partager avec mes petites filles le plaisir des « mains dans la farine et de la pâte qui lève »…

Pour chacun des livres écrits à Terre vivante, quelle a été votre motivation pour le sujet ? Quelles ont été les expériences qui vous ont permis de nourrir les thèmes abordés ?

Choquée par les dégâts causés aujourd’hui par une certaine alimentation industrielle sur la santé, notamment des plus démunis, je mène un combat au quotidien contre la « malbouffe » et le gaspillage, éclairée en cela par la sociologie de l’alimentation, étudiée sur le tard à l’université́ de Toulouse Le Mirail.

En réalité́, les produits de qualité́ bio peuvent être à la portée de tous, pourvu que l’on veuille bien cuisiner et manger en conscience avec des produits disponibles à proximité́.

Plus que jamais, la cuisine et le bien « manger-bouger » contribuent autant à la préservation de la planète qu’à notre santé et à notre bien-être. Plus que jamais la table reste le lieu convivial où les valeurs de partage et d'amour peuvent s’exprimer.

C’est pourquoi il est essentiel d’informer, de transmettre et de faire œuvre pédagogique, sans relâche, c’est ce qui m’amène aujourd’hui à partager par l’écriture.

Etre édité par Terre vivante, cela a peut-être pour vous un sens particulier. Si oui, pouvez-vous nous en parler ?

Au-delà̀ du réel plaisir que j’ai éprouvé́ à écrire ce livre avec Claude Aubert, pionnier de l’agriculture biologique et de l’alimentation saine, être publiée par Terre Vivante, éditeur emblématique dans le domaine du développement durable, constitue une étape chargée de sens dans le cadre de mon engagement personnel pour faire progresser l’écologie.

Que ce soit dans les gestes quotidiens de votre vie professionnelle ou de votre vie personnelle, pouvez-vous nous donner quelques exemples de ce que vous faites en matière d’écologie qui pourrait intéresser nos lecteurs ?

J’ai adopté au quotidien un comportement aussi conforme que possible à mes engagements. Cela va du verre d’eau pour se brosser les dents au recyclage des déchets organiques avec plusieurs composteurs et deux poules pondeuses en passant par l’approvisionnement local de saison et la cuisine suivant la pyramide alimentaire du « régime méditerranéen », donc moins de viande, et toujours issue d’élevages respectueux des animaux et de la nature.

J’apprécie particulièrement de « cuisiner mon frigo » dans l’impromptu d’un repas improvisé. Adepte depuis toujours de l’art d’utiliser les restes, j’imagine aussi régulièrement de nouvelles façons d’optimiser fanes, peaux, racines des fruits et légumes bio -, ô combien nutritives !

Avez-vous des projets en cours à présenter à nos lecteurs ? Si oui, lesquels ?

Avec mon mari nous partageons le bonheur de cheminer au long cours le plus souvent possible à travers l’Europe. Je souhaite faire partager dans un livre le concept du « marcheur gourmand » sous forme de récits mais avec des recettes et de bonnes adresses.

Les huiles essentielles m’accompagnent dans la vie courante, je travaille à un ouvrage visant à faire partager l’utilisation que j’en fais dans mes préparations culinaires.

Dans la droite ligne du livre écrit avec Claude Aubert, je réfléchis à la mise en place d’une formule, peut-être un blog, permettant de conseiller toute personne qui le souhaite dans les courses et menus à faire en bio pour la semaine à partir du budget dont elle dispose.

Liste les articles

TITRE

AUTEURS

CATEGORIE

PRIX

Couverture Manger bio sans dépenser plus - Terre vivante Manger bio sans dépenser plus
Disponible et nouveauté
Claude Aubert (Auteur)
Christine Mayer-Mustin (Auteur)

Conseils d'expert

15,00 €

Les thématiques

Les collections

collection cuisiner sans gluten

collection facile et bio

collection conseils d'expert

collection techniques de pro

collection guide terre vivante

Nos auteurs

Prochainement

Espace publicité | Espace revendeurs | Faire un lien vers nous
© 2008 Terre vivante